charlienestpasrentreeNicci French
Fleuve noir
271 pages

Résumé:

Charlie devrait déjà être rentrée. Elle avait promis d'être là de bonne heure. Parce que c'est le jour du grand départ en vacances qu'elle et toute sa famille attendent depuis longtemps. Mais voilà, il est 11 heures, et Charlie n'est pas là. Pourtant, la camarade de lycée chez qui elle a passé la nuit prétend qu'elle est partie très tôt et, sur une petite île comme celle de Sandling Island, les trajets sont généralement rapides. L'heure file. Nina est de plus en plus inquiète pour sa fille. Et elle est bien la seule. Car personne ne prend cette disparition au sérieux et personne ne la croit quand elle dit qu'il est arrivé quelque chose. Et elle le sait, elle le sent, Charlie est en danger. Isolée sur cette île anglaise battue par les vents, Nina vit le pire des cauchemars, celui que toutes les mères redoutent. Très vite elle comprend que son instinct maternel est son seul allié si elle veut sauver son enfant...

Mon commentaire:

Ce roman est une parfaite lecture d'été. Très prenant, je l'ai lu en deux séances: hier soir la première moitié du roman et ce matin, le reste. On fait connaissance avec Nina Landry, qui fête son quarantière anniversaire. Elle est débordée car toute la famille s'apprête à partir en Floride. Ils vivent sur une petite île anglaise, bordée par la mer et les vagues, et attendent ces vacances au soleil avec impatience.  Elle se dépêche à tout préparer, entre les déplacements de dernière minute, le problème avec sa voiture, les bagages à terminer. Et Charlie qui avait décidé de passer la nuit chez des amies. Elle devait passer préparer ses bagages et rentrer au petite matin. Mais quelques heures avant le départ, pas de trace de Charlie. Personne ne l'a vu. Elle contacte la police qui lui dit que cela arrive souvent chez les adolescents. C'est d'ailleurs ce que tout le monde se plaît à lui répéter. Mais Nina sent que ce n'est pas normal. Et elle est en quelque sorte laissée à elle-même.

Ce roman ne contient aucun chapitre et est écrit d'un jet, ce qui en amplifie l'impression que le temps presse, que Nina doit chercher elle-même ce qui est arrivé à sa fille et que les minutes sont comptées. C'est un livre qu'on lit d'un souffle pour savoir ce que trouvera Nina dans ses recherches, savoir si on retrouvera Charlie, et si oui, sera-t-elle encore vivante? On suit pas à pas les réflexions de sa mère, les recherches qu'elle fait, ce qu'elle en déduit, les amis de Charlie qu'elle rencontre. Ce n'est donc pas un grand roman, mais pour passer quelques heures de bonne lecture et accompagner Nina dans ses recherches, qui est désespérée et nous fait vivre toute son angoisse, c'est réussit.

J'espère simplement qu'en cas de réelle disparition, les autorités ne sont pas aussi lentes que dans le roman... Parce que les policiers de ce livre-là sont absolument incompétents! Ce qui, il va s'en dire, augmente encore plus la tension pendant la lecture, puisque Nina est bien seule, face à tout le monde. On comprend bien qu'elle se jette à corps perdu dans ses recherches et qu'elle choisisse de faire cavalier seul.

Un bon livre de plage, donc, qui rend l'angoisse et la peur de tout parent: celle de voir son enfant être en retard et finallement, ne pas rentrer à la maison...

Un extrait:

"Cette île n'était qu'à une centain de kilomètres de Londres et à quelques encablures du continent, mais, bordée d'un côté par l'estuaire et ses eaux saumâtres, ouverte face au large de l'autre, elle donnait l'impression d'appartenir à un autre monde, d'être entièrement soumise aux changements de temps et de saison; un paysage d'étendues sauvages, habité de solitude, transpercé par l'appel insolite des oiseaux de mer, traversé par les gémissements du vent. Souvent, au plus fort des grandes marées, quand l'eau recouvrait la chaussée qui la reliait au continent, l'île se trouvait coupée de tout." p.13