maisonsdecrivainsamericainsJ. D. McClatchy
photographies de Erica Lennard
Éditions du Chêne
223 pages

CoupdeCoeur

Résumé:

La littérature américaine est l'une des plus appréciées et populaires du monde. Des auteurs tels que Ernest Hemingway, Herman Melville, Mark Twain, William Faulkner comptent des millions de lecteurs. Fidèle au concept de la collection, Maisons d'écrivains américains permet de comprendre l'étroite association entre les auteurs, leurs oeuvres littéraires et leurs demeures. Leurs habitats reflètent souvent leur style, leurs goûts, leur mode de vie, leurs engagements esthétiques ou encore leur représentation au monde.

Mon commentaire:

Ayant toujours eu un grand intérêt pour la littérature américaine (elle fût un temps mon champ d'études), j'ai pris un immense plaisir à la lecture de Maisons d'écrivains américains. C'est d'ailleurs un très grand coup de coeur pour moi.

Cet ouvrage de grande qualité nous mène sur les traces des écrivains américains classiques et de leurs lieux d'inspiration. Poètes, conteurs, romanciers, dramaturge, ils sont tous présents, de Kate Chopin à Nathaniel Hawthorne en passant par Henry Wadsworth Longfellow, William Faulkner, Mark Twain, Flannery O'Connor, Edith Wharton et bien d'autres. Découvrir les écrivains par leurs lieux d'habitation c'est aussi découvrir une partie de leur âme, de leur vécu. Le volume sur papier glacé est rempli de photos magnifiques. La photographe Erica Lennard a su rendre l'atmosphère intime des habitations en utilisant essentiellement la lumière naturelle des lieux. Les photographies démontrent l'âme des maisons et donnent le sentiment que l'écrivain y était une minute avant la prise de la photo.  Les commentaires qui accompagnent les photographies sont très pertinents et éclairés. Outre la biographie succincte de l'auteur, ils nous offrent des informations sur le mode de vie des habitants, sur leur famille, leur travail et des anecdotes amusantes sur la maison ou sur les différents écrivains.

Si la maison est le lieu d'inspiration de la plupart des écrivains, certains destins qui y sont reliés sont particulièrement émouvants. Les maisons n'accueillent pas juste la joie et le bonheur. Les portraits de ces écrivains sont très touchants. Intimistes, ils nous font voir l'âme humaine des hommes et des femmes qui ont laissé un héritage littéraire important aux États-Unis. On en apprend sur leur quotidien, leurs luttes, leurs espoirs, mais aussi sur des considérations plus pratiques comme la façon d'entretenir leur maison et l'usage des pièces à l'époque.

Maisons d'écrivains américains présente un intérêt historique autant que littéraire. Chaque portrait d'écrivains est un regard sur le travail de toute une vie. Des photographiques d'époque, lorsque disponibles, complètent chaque portrait. On voit l'auteur ou sa famille devant la maison ou dans une des pièces, en train de travailler. Tout l'intérêt de ce volume réside dans les petits détails et les anecdotes. Par exemple, saviez vous que William Faulkner écrivait parfois sur les murs de sa maison? Que Nathaniel Hawthorne et sa femme ont gravé deux carreaux d'une fenêtre de leur bureau à la pointe d'un diamant? Que Robinson Jeffers a construit sa maison en amenant une à une les pierres dans une brouette? Que Frederick Douglass a conservé intacte la chambre de sa première femme même après s'être remarié? Que Edith Wharton écrivait dans son lit? Que Robert Frost a tiré au sort le lieu de son déménagement?  Que la poétesse Edna St Vincent Millay avait sur sa propriété quantité de portes qui ne menaient nul part? Ou que le père de Louisa May Alcott a construit de ses mains, sur son terrain, une petite université d'été? Découvrir les passions, les petits travers, les lieux de vie des écrivains est tout à fait réjouissant.

L'ouvrage offre en fin de volume des informations pratiques sur les maisons. On peut y voir la suite des transactions et acquisitions des maisons au fil des ans après le passage de l'écrivain. On nous offre aussi les adresses pour les visiter ainsi que des sites web. Une bibliographie sélective complète le livre. Une petite précision sur les écrivains que l'on retrouve dans le volume. Si je connaissais la plupart d'entre eux, certains, surtout les poètes, m'étaient totalement inconnus. Le livre est suffisamment bien conçu pour rester passionnant, que l'on connaisse ou non les écrivains dont il est question. J'ai d'ailleurs noté les noms et les oeuvres d'à peu près tous les auteurs car chaque portrait d'écrivain m'a donné envie d'en connaître encore plus.

Maisons d'écrivains américains est un ouvrage tout à fait passionnant! À quand un volume semblable sur les écrivains anglais? Il est tellement bien conçu, avec un grand souci du détail, qu'on en voudrait encore et encore. Pour moi, ce livre est un incontournable pour aborder la littérature américaine d'un autre angle, une balade extraordinaire dans des lieux merveilleux qui ont été le souffle même de l'inspiration des grandes oeuvres américaines.

À découvrir!

En complément:

Je vous suggère la visite du merveilleux blogue Maisons d'écrivains pour continuer votre découverte des lieux d'inspiration d'auteurs du monde entier.

Un extrait:

"La différence entre le mot presque juste et le mot juste est grande, c'est la même qu'entre la luciole et la lumière." Mark Twain, p.36